Synesthésie

La fabrique du hasard
Du 1er décembre 2016 au 31 janvier 2017
Une vente de sérigraphies originales au profit de Synesthésie et des artistes participant-e-s
Une exposition disséminée dans vingt lieux culturels de Seine-Saint-Denis

Anne Bonnin :
– Tu découpes donc les commissaires en silhouette, comme Mélanie, ci-dessous ?
Moi :
– Oui

Le travail de Jean-Charles de Quillacq se veut organique et abstrait à la fois, conceptuel et fétichiste. Il a fait l’objet d’expositions personnelles à l’Institut français des Pays-Bas, Amsterdam, à la Rote Fabrik, Zürich, à la galerie Juliètte Jongma, Amsterdam (avec Michiel Ceulers) et à la galerie Marcelle Alix, Paris, qui le représente.

 

Jean-Charles de Quillacq
Anne Bonnin, Jean Charles de Menezes, 2016
Sérigraphie en monochromie sur papier à grain fin 300 gr tirée à 25 exemplaires numérotés et signés

Format A4

 

Jean-Charles de Quillacq
Mélanie Bouteloup, San Juan de Dios, 2016
Sérigraphie en monochromie sur papier à grain fin 300 gr tirée à 25 exemplaires numérotés et signés


Format A2

La fabrique du hasard est une exposition disséminée dans vingt lieux culturels en Seine-Saint-Denis et une vente en ligne inédite qui se propose de tisser une toile autour de l’idée de l’aléatoire. Les bénéfices de la vente seront répartis de manière égale entre les artistes participant-e-s et Synesthésie. L’intégralité des bénéfices recueillis par Synesthésie financera une résidence d’artistes en 2017.

Conditions générales de vente
Conditions générales d’utilisation