Synesthésie

La fabrique du hasard
Du 1er décembre 2016 au 31 janvier 2017
Une vente de sérigraphies originales au profit de Synesthésie et des artistes participant-e-s
Une exposition disséminée dans vingt lieux culturels de Seine-Saint-Denis

Sérigraphies en diptyque.
Une image provenant d’une révolte lors d’un concert de Metallica fait face à un dialogue platonicien sur les dangers de la démocratie entre Lars Ulrich et James Hetfield, membres fondateurs du groupe.

Matthieu Saladin est artiste, musicien et maître de conférences à Paris 8. Sa pratique s’inscrit dans une approche conceptuelle de l’art, réfléchissant, à travers un usage récurrent du son, sur la production des espaces, l’histoire des formes et des processus de création, ainsi que sur les rapports entre art et société du point de vue économique et politique. Elle prend aussi bien la forme d’installations sonores et de performances que de publications (livres, disques), de vidéos et de créations de logiciels.

 

Matthieu Saladin
The audiences, once silent, began to use their tongues, 2016
Sérigraphie en monochromie sur papier à grain fin 300 gr tirée à 25 exemplaires

Format A4

 

Matthieu Saladin
The audiences, once silent, began to use their tongues, 2016
Sérigraphie en monochromie sur papier à grain fin 300 gr tirée à 25 exemplaires


Format A2

La fabrique du hasard est une exposition disséminée dans vingt lieux culturels en Seine-Saint-Denis et une vente en ligne inédite qui se propose de tisser une toile autour de l’idée de l’aléatoire. Les bénéfices de la vente seront répartis de manière égale entre les artistes participant-e-s et Synesthésie. L’intégralité des bénéfices recueillis par Synesthésie financera une résidence d’artistes en 2017.

Conditions générales de vente
Conditions générales d’utilisation